• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

 

 

Se mobiliser pour l'école

Envoyer Imprimer PDF

Le gouvernement a lancé dès juillet 2012, la concertation pour mettre en oeuvre la refondation de l’école. Plus de 800 personnes y ont participé, représentatifs du
monde enseignant, parents d’élèves, étudiants, élus locaux, etc. Plus de 8200 contributions d’internautes ont été prises en compte. D’octobre à décembre sur la base du rapport issu de cette concertation, ont été saisis les partenaires de l’école.

Cela a abouti à 25 mesures qui vont de la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation qui tirent les leçons des réussites et des carences des IUFM, à la mise en place d’un dispositif « plus de maîtres que de classes » dans les secteurs les plus fragiles, le développement de l’accueil des enfants de moins de 3 ans, la mise en place d’une réelle édu-cation au numérique, le renfor-cement de l’offre de formations professionnelles. La loi adoptée à l’assemblée nationale sera
en débat au Sénat. Dès janvier dernier le ministre de l’éducation publiait une circulaire permettant de mettre fin au fiasco, quasi unanimement reconnu, de la semaine de quatre jours.
Il ne s’agit pas d’un simple retour à la semaine de 4 jours et demi dans le primaire, mais de réellement alléger les journées, avec une véritable pause méridienne pour permettre aux élèves de mieux apprendre, et assurer une meilleure articulation des temps scolaires et périscolaires, de permettre le soutien aux élèves en difficulté
de manière non discriminante.

La date et les moyens dégagés par les collectivités locales pour la mise en place de cette dernière mesure fait débat. Des parents d’élèves se mobilisent dans de nombreuses communes pour que cette réforme soit mise en place le plus tôt possible, assortis des moyens nécessaires pour assurer l’encadrement nécessaire des
enfants et que le temps périscolaire leur soit réellement et pleinement profitable à tous les élèves.

Des professeurs des écoles en revanche craignent les dispa-rités d’une commune à l’autre, et des difficultés à recruter des encadrants de qualité pour ces temps périscolaires. Si de manière générale nous ne partageons pas cette inquiétude, force est de constater que notre municipalité semble bien peu concernée par cette question. Les derniers conseils municipaux ne l’ont pas évoqué, là où la plupart des communes se sont déjà emparées du sujet ont lancé des concertations,
fait des propositions dans un sens ou dans l’autre, mobilisé au sens large la communauté éducative.Ce n’est pas une simple question de moyens, c’est une question de priorités. La priorité à l’éducation, à la prise en charge des enfants dans des structures qui les ouvrent sur le monde, leur apportent un épanouissement culturel, sportif, devrait être une préoccupation essentielle de l’équipe municipale.

Or nous sommes inquiets, de-uis 2008, les choix de notre commune en la matière ont été abordés essentiellement d’un point de vu budgétaire, avec une réduction des dépenses, et une augmentation des tarifs des prestations (cantine, étude, centre aéré,...) avec en parallèle un appauvrissement des activités proposées, malgré l’engagement des personnels. Alors que pendant longtemps les enfants de Champlan n’avaient rien à envier à leurs petits voisins de Saulx les Chartreux ou même de Palaiseau, l’écart se creuse notamment sur le plan des nouvelles technologies, et des moyens mis à disposition des encadrants.

Nous pensons qu’il est temps de renouer avec la priorité donnée à nos enfants !

 

Congrès de Toulouse : les motions

Envoyer Imprimer PDF

Après le temps des contributions, voici le temps des motions.

Cinq motions ont été déposées. Les militants socialistes sont appelés à voter sur ces textes le 11 octobre prochain.

Vous pouvez consulter les textes de ces motions en cliquant sur ce lien

 

Le gouvernement du changement

Un nouveau gouvernement où s'équilibrent la jeunesse et l'expérience, et qui respecte les engagements de François Hollande en matière de parité et de diversité

Avec François Lamy et Manuel Valls, l'Essonne est à l'honneur dans ce gouvernement du changement.

Retrouvez ici la composition du gouvernement de JM Ayrault

 

 

En 2015, les socialistes baissent les impôts

 

Le mariage pour tous,

c'est maintenant !

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Le congrès de Toulouse

le congrès du Parti Socialiste se tient à Toulouse ce week-end

Vous pouvez suivre les débats en direct en cliquant sur ce lien

 

En attendant le congrès...

Envoyer Imprimer PDF

Notre congrès national se tiendra à Toulouse les 26, 27 et 28 octobre.

Le congrès est un moment important de la vie du parti puisque c'est à cette occasion que seront renouvelées les équipes en charge de l'animation du parti national, des fédérations et des sections pour les cinq années à venir.

Mais c'est surtout le moment où se décident les grandes orientations et la politique générale du parti socialiste. Chaque militant devra se prononcer en faveur d'une motion, c'est-à-dire un texte proposant une ligne politique et de grandes orientations pour le parti. Chaque motion est rédigée, proposée et portée par des militants.

En attendant, l'été qui précède le congrès est le temps des contributions. Ce sont des textes également présentés par les militants, soit pour proposer d'agir sur un thème particulier (on parle alors de contribution thématique), soit pour proposer les grandes orientations (on parle alors de contribution générale) qui seront reprises dans les motions sur lesquelles les militants devront se prononcer.

Les contributions sont aujourd'hui en ligne sur le site national du PS. Vous pouvez les découvrir en cliquant sur ces liens :

 

Les contributions thématiques - Les contributions générales

 

 

François Hollande : autoportrait

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 



Design by jfc  / Template Joomla • Etosha